Le jour où j’ai décidé de passer à l’action

De retour de mon solo trip à Berlin, je me surprends à angoisser concernant la suite : mince je n’ai plus de vacances de prévu ou de projet pour m’aider à naviguer dans le quotidien de mon job d’employée de bureau. Il ne me reste plus qu’une seule chose à faire : me (re)mettre à cogiter sur mes projets perso. C’est pourquoi j’ai décidé de passer à l’action.

take action Passer à l'action

Alors…par où commencer ? De quoi as-tu envie/peur ? Si tu n’avais aucune contrainte physique et/ou financière que ferais-tu là, tout de suite ?

Bon nombre d’entre nous i.e. les jeunes de la génération Y et Z (mais pas seulement) sont régulièrement confrontés à ce type de questionnement. Malheureusement, et bien souvent, nous enfouissons nos doutes dans un coin quasi inaccessible de notre subconscient puis, décidons de continuer, en trainant des pieds, à vivre une vie routinière et sans passion. OK mon travail n’est pas aussi challengeant ou intéressant que ce que je souhaiterais mais c’est le cas de tout le monde non ? Et puis il faut bien payer ses factures et (sur)vivre ! De toute façon je ne suis pas tant que ça à plaindre : “il y a toujours pire !”

J’ai fait des études et décroché un grade de Master. Je travaille désormais dans une entreprise de renom au sein de laquelle j’aurai sans doute la possibilité de faire carrière. Que demande le peuple ?!

Eh bien le peuple demande bien plus ! Du sens, de la passion, de l’engagement, de la reconnaissance, du défi…Si seulement nous avions le courage de l’admettre.

Fini les faux-semblants : aujourd’hui est le premier jour du reste de ma vie. Je passe à l’action. Je vais travailler à donner du sens à ce que je fais et à affronter mes peurs car in fine, qui peut se vanter d’avoir vécu sans avoir pris, ne serait-ce qu’une fois, le risque de suivre son intuition ?

Be the first to reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *