Posts en Français

Garder le sourire quand ça ne va pas : bonne ou mauvaise idée ?

Combien de fois avons nous fait semblant que tout aller bien, en masquant notre peine ou déception derrière un grand et large sourire ? On ne peut pas non plus compter le nombre de fois ou l’on a répondu “très bien merci” à la question “comment vas-tu?”en n’en pensant pas un mot. Je souhaitais aborder cette thématique parce qu’on est tous victimes de ce que j’appelle le syndrome du smiley de circonstance.

J’appelle ce sourire un smiley car il me fait penser à l’emoticon aux grands yeux ouverts et au large sourire qui monte jusque la moitié du visage. Tout comme cet emoticon, le sourire qu’une personne malheureuse arbore n’est pas réel. Il est simplement envoyé à destination de la personne en face d’elle pour jouer le jeu de la convention sociale qui nous dit de ne surtout pas montrer cette facette triste de nous. Revenons sur les raisons qui nous poussent à sourire même quand ça ne va pas.

Photo by Pixabay on Pexels.com

Faire plaisir à son entourage

Par convention, nous avons intégré l’idée selon laquelle nos problèmes n’intéresseraient personne. Et pire encore, en parler créerait un malaise. Déballer ses émotions ainsi est donc fortement déconseillé. On se fourvoie en se convaincant que nous sourions pour protéger ses proches alors qu’en réalité, c’est pour se protéger soi-même. Ainsi, tu évites d’être confronté aux causes de ton mal-être en ayant à l’expliquer à autrui. La question inévitable qui vient après un “non ça ne va pas fort” est “pourquoi?”. Et, quand on n’arrive pas à répondre à cette question, il est bien plus facile de choisir de faire semblant et donc de repousser l’échéance à plus tard. On obtient donc une paix temporaire. Mais, cela ne résout malheureusement jamais le problème de fond. Plus on s’obstine à faire semblant que tout va pour le mieux, plus on se ment à soi-même en plus de mentir aux autres.

La peur de montrer ses faiblesses

En réalité, tu es humain et as donc des faiblesses. Aussi, on se demande souvent ce que penserait les autres de nous si on laissait véritablement tomber le masque. Est-ce que tes amis te trouver toujours aussi drôle et intéressant, s’ils savaient que tu vivais une période difficile en ce moment et que ce n’est pas toujours la joie ? On a peur que l’image que l’on a mis si longtemps à construire soit menacée si l’on admettait que l’on ne se sent pas toujours au top. Alors, on préfère paraître fort, confiant et ne dévoiler que ses qualités. C’est ainsi la peur qui l’emporte même si intérieurement tu sais que ce n’est pas forcément la bonne décision. Encore une fois, il s’agit d’un pansement provisoire que l’on applique sur une plaie qui est peut-être plus profonde qu’on ne l’aurait imaginé.

Lire : Que faire quand on a l’impression de ne plus être assez ?

L’espoir que cela estompera la peine

De plus, si l’on croit à l’art de faire semblant, alors on se dit que plus on se forcera à sourire plus il y a de chance que notre peine disparaisse comme par miracle. Toutefois, cela ne fonctionne pas ainsi. Comme dit, tu peux faire semblant un certain temps mais si tu ne te penche jamais sur les causes alors les effets resteront les mêmes. Il y aura un moment ou tu atteindras les limites que tu n’as de cesse de repousser. Je pense donc qu’il est important de prendre la mesure de notre mal-être du moment : est-ce dû à un événement précis qui vient de se passer? A une peine trop longtemps ignorée? Ou a un état d’esprit général? C’est en cherchant la réponse à ces questions que tu pourras enfin soulager ta peine quelle qu’elle soit.

Lire : “Fake it until you make it” ou l’art de faire semblant

Si tu te reconnais dans l’une des raisons pour lesquelles on sourit même quand on n’en a pas envie, alors voici les conseils et postures que je te propose d’essayer.

Tu ne peux pas tout contrôler

Photo by Pixabay on Pexels.com “Souris”

En effet, tu ne peux pas tout contrôler. Certaines choses t’échapperont que tu le veuilles ou non, que ce soit lié à ton environnement ou à ce que les autres pensent. Ce n’est d’ailleurs pas nécessairement une bonne chose d’être tout le temps dans le contrôle. Cela signifie que tu ne laisses ni place aux sentiments ni au droit à l’erreur. En étant constamment sur tes gardes, tu ne peux qu’augmenter ton niveau de stress lorsque tu traverses des périodes de tumultes. Tu te retrouves alors pris à ton propre piège en te cache derrière le masque que tu t’es choisi.

Mon conseil serait donc de ne pas hésite à parler à quelques personnes de confiance pour commencer. Tu as certainement des amis ou membres de ta famille qui te connaissent sur le bout des doigts. Ainsi, ils sont parmi les rares à se rendre compte que ca ne va pas même si tu arrive à le faire croire à d’autres. Appuis toi sur ces derniers qui t’apprécient pour ce que tu es, pour tes qualités et tes défauts. Tu verras que ce n’est pas si terrible que cela de montrer ses faiblesses. Au contraire, cela te rend plus attachant car plus naturel et te permettra de te rapprocher des autres.

Tu as le droit de te laisser aller

Pour mieux rebondir, il te faut exprimer tes doutes et tes déceptions. Tu dois apprendre à faire le ménage dans tes pensées et surtout ne pas accumuler les petits désagréments. Si tu ne pratiques pas régulièrement cet exercise, il y aura sans doute un moment où telle une cocotte minute tu finiras par exploser. C’est pourquoi apprendre à connaître ses limites est aussi crucial. Bien sûr, être optimiste est une qualité importante dans la vie pour ne pas laisser les petits tracas du quotidien peser sur ton moral et ta journée entière.

Là où cela devient problématique est quand ce n’est plus naturel et que tu te forces à sourire constamment alors qu’au fond de toi tu aimerais pouvoir tout extérioriser. C’est lorsque tu atteins ce point que tu dois cesser de porter un masque, te délester du poids que tu portes sur tes épaules et accepter le soutien de ton entourage.

J’espère que cet article pourra aider certains. Si tu as d’autres astuces à partager ou simplement un point de vue différent concernant cette thématique n’hésite pas à le partager dans les commentaires.

Tu souhaites soutenir ce blog ?

Tu peux le faire avec une simple donation d'1€ !

€1.00

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.