5 Conseils pour gérer son hypersensibilité

La définition de l’hypersensibilité que l’on peut retrouver sur internet est assez vague : sensibilité extrême, exagérée. En médecine, on parle d’hypersensibilité pour caractériser une sensibilité excessive à un facteur ou à un agent extérieur qui peut se traduire, entre autres, par une allérgie.

Ainsi, une personne hypersensible est quelqu’un qui a des réactions émotionnelles mais aussi physiques, disproportionnées par rapport a la situation vécue. Soit…mais cela ne nous avance pas beaucoup. De plus, cela signifie que ces réactions sont douloureuses pour la personne en question et ne dépendent pas directement de sa volonté. Elles sont donc difficilement explicables ou contrôlables.

Tu as tendance à ressentir les choses de façon intense. Tu es facilement affecté par ton environnement immédiat. Ce que les autres pensent de toi est important au point que tu essayes souvent de satisfaire tout le monde. Peut-être es-tu hypersensible ? Si tu penses que c’est le cas, voici 5 conseils pour t’aider à gérer ton hypersensibilité.

1. Mets des mots sur ce que tu ressens

Cette étape est sûrement la plus importante et la plus difficile. Arriver à mettre des mots sur ce que tu ressens est délicat car tu n’as pas forcément envie d’être étiqueté comme hypersensible. Ce trait de caractère sonne plus comme une faiblesse qu’un atout. Pourtant ton avis là-dessus pourrait bien évoluer si tu t’autorisais à nommer et décrire tes émotions. Je te propose donc de prendre une feuille et un stylo lorsque tu es frustré par quelque chose ou quelqu’un et d’écrire à chaud ce qui te passe par la tête. Cela peut-être à propos des sensations que la situation a provoqué dans ton corps et ta tête, de la façon dont tu aurais voulu réagir, de ce qui t’a peiné en particulier etc. Tu n’as pas besoin de faire des phrases. Il peut s’agir simplement de mots ou d’expressions. De plus, cela te permettra de prendre du recul en même temps que tu écris et ainsi de commencer à détramatiser le tout et chercher une solution.

2. Méditer et se recentrer sur soi

Tu retrouveras dans l’un de mes derniers posts, 5 étapes pour commencer à méditer. Les bienfaits de la méditation sont multiples. Bien qu’il soit conseillé d’en faire une habitude, tu peux déjà t’en servir dans les moments où tes pensées et tes émotions ont tendance à prendre le dessus. Ainsi, prendre quelques minutes pour se recentrer sur soi et détendre son esprit est efficace quand on est hypersensible. Tu prendras conscience de ce qui te fait souffrir et au fur et à mesure, tu apprendras comment minimiser les effets et/ou les situations qui provoquent cet état.

3. Décompresser et lâcher prise

Il est en effet plus facile d’accumuler les frustrations lorsque l’on ne prend pas suffisamment le temps de décompresser. Ainsi, tu devrais régulièrement pratiquer une activité qui te permet de lâcher prise et de te faire plaisir en même temps. Choisis en priorité une activité qui te demande de faire appel à des parties peu exploitées de ton cerveau et qui débloquent ta créativité, ton goût de l’effort et du challenge, entre autres. Inconsciemment, cela te permettra de relativiser et de te focaliser sur le positif.

4. Parle-en

S’il s’agit d’un problème plus profond ou d’une frustration de longue date que tu ressasses et as du mal à t’en défaire, c’est peut-être le moment d’en parler. Tes proches pour commencer peuvent te donner des recommandations et idées pour gérer ce problème. Aussi, de parfaits inconnus vivent aussi sans doute la même chose que toi. Internet offre la possibilité de communiquer et de praticiper à différentes communautés qui partagent tes centres d’intéret. Alors, n’hésite pas à faire également tes proches recherches sur le sujet car tu n’es pas seul, bien au contraire.

5. L’acceptation

Tu ne peux pas changer qui tu es. Apprendre à s’accepter et vivre avec tes qualités et tes défauts est donc indispensable. L’hypersensibilité n’est pas si terrible qu’elle en a l’air. En effet, elle prouve que tu es une personne empathique et passionnée. Tu es certainement déjà apprécié par ton entourage pour ces traits de caractère. Ce sont des qualités rares de nos jours. C’est donc une raison de plus pour ne pas en avoir honte et en faire une force.

About AadaBlog

Bienvenue sur Aadablog ! Tu y trouveras toutes les semaines des conseils motivation et développement personnel pour t'aider à atteindre tes objectifs. Je suis passionnée par l'"empowerment" des femmes, les voyages et les astuces bien-être. N'hésite pas à commenter, aimer et partager avec des personnes qui partagent les mêmes idées. Ce blog est également le tien. Atteignons nos objectifs ensemble !

2 Comments

  1. Hello!

    Ce sont de très bons conseils qui sont malheureusement difficiles à appliquer. Je parle bien sûr de mon expérience d’hypersensible.

    Je suis d’accord sur le fait que ce soit considéré comme étant une faiblesse, car on me l’a souvent fait comprendre dès petite et encore aujourd’hui. Résultat des courses, je me suis blindée. J’ai forgé une sorte de carapace pour ne pas montrer ce que je ressens, si bien qu’aujourd’hui je passe parfois pour une « sans coeur ». Mais la « sans coeur » que je suis devenue, explose par moment, parce que les émotions doivent bien sortir. Ca se traduit donc en crises d’angoisse en maux têtes atroces ou autres douleurs. Et quand j’explique pourquoi je suis devenue comme ça et ce que je ressens en réalité, on trouve ça impossible, soit ridicule…

    Tout ça mène à un problème de lâcher prise. Le lâcher prise dans ma tête, c’est perdre le contrôle et je n’aime pas ça. Je suis incapable de lâcher prise et faire de la médidation m’est compliquée, car trop de choses grouillent dans ma tête.

    En parler n’est pas facile, car la plupart des gens ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre (ou alors c’est que je suis vraiment très mal entourée). Quant à l’acceptation, je n’ai aucun problème avec ça. Avec le temps, je me suis dit que ce qui comptait était que je l’accepte et que je l’assume. Quant aux autres, s’ils ne comprennent que je suis comme ça, avec cette palette d’émotions et de réactions parfois paradoxales face à tout ça, c’est tant pis.

    C’est parfois littéralement épuisant de s’évertuer à faire comprendre aux autres ce qu’est être hypersensible. Car le problème, c’est que l’hypersensibilité ne serait justement pas un problème, s’il n’y avait pas les autres pour nous pointer du doigt sans comprendre ce qui se passe dans notre tête. C’est comme pour l’introversion. Les introvertis ne sont pas majoritairement représentés dans la société et donc pas très bien compris non plus. Et je parle cette fois-ci en tant qu’introvertie.

    Gérer tout ça ne serait pas un problème, si on n’avat justement pas « l’obligation » de le gérer. Je pense que l’accepter est plus important.

    Désolée si tout ça parait un peu brouillon

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 Je me retrouve dans ce que tu dis. Alors oui le plus important c’est de s’accepter avec ses forces et ses faiblesses. Si les autres comprennent tant mieux sinon tant pis. Ce n’est pas à toi de changer ta nature. Je suis aussi passée par cette phase de personne “dure”. Les gens me voient encore aujourd’hui comme cette femme forte qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense et ne laisse pas l’opinion négative des autres l’affecter. Il faut bien se protéger et se bâtir une carapace pour “survivre”.
      Aussi j’ai eu il y a deux ans et demi un déclic. Mon environnement ne me correspondait plus. J’avais peur d’être jugée mais je savais que je devais suivre mon intuition. Alors j’ai quitté la France et me suis installée en Allemagne où j’ai décidé de repartir à zéro. Ce fut la meilleure décision pour moi mais aussi pour mes proches qui me voient plus épanouie et apaisée. Alors je cultive ce nouveau bien-être: je lis beaucoup, je m’entoure de personnes bienveillantes et inspirantes, j’écris sur ce blog. Comme dit, tu ne peux pas changer les gens ou ton environnement mais tu peux choisir comment tu réagis. Et toujours faire de s
      ton bien-être une priorité.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *