“Fake it until you make it” ou l’art de faire semblant

Il n’y a pas de traduction exacte pour cette expression très utilisée par les Américains. On s’en sert souvent pour encourager des personnes dans leur quête du succès. C’est ainsi qu’en “faisant semblant”, un individu parviendrait à la longue à atteindre ses objectifs. Je souhaitais revenir sur cette notion et te donner mon point de vue.

Mythe ou réalité ?

Les Etats-Unis sont connus pour être le pays des self-made men. Soit des hommes et des femmes qui, partis de rien, ont bâti leur propre empire et business. De nombreux économistes et sociologues ont tenté d’élaborer différentes théories sur ce qui conduit une personne au succès. La notion de “fake it until you make it” est restée encore aujourd’hui célèbre en dépassant également les frontières. Est-ce un adage que l’on emploie pour donner l’illusion qu’atteindre ses objectifs est un jeu d’enfant ? Ou alors y’a-t-il une part de vérité au-delà de ces termes ?

faire semblant fake it

J’ai pour ma part, entendu parler de cette expression pour la première fois dans mes études. Aussi, lorsque l’on choisit une voie commerciale, on nous apprend à inspirer de la confiance et à savoir “vendre”. Ses compétences, un produit ou un service. Alors quand on est une ancienne timide comme moi, il faut arriver à “faire semblant” d’avoir confiance en soi. Tant et si bien que la personne en face de soit devient elle même convaincue par l’image et l’assurance que l’on dégage.

Le fait est que la confiance en soi dans ce cas précis, évolue positivement en pratiquant ce type d’exercice. Au bout de la énième fois, tu es tellement à l’aise et rassuré(e) par tes résultats, que sans t’en rendre compte tu n’es plus en train de prétendre. Tu as enfin véritablement confiance en notre capacité à convaincre. Je pense donc qu’il y a du vrai dans cet adage. Celui-ci peut s’avérer précieux dans différentes sphères de notre vie. Quelle que soit la compétence que l’on essaye de développer, tel un enfant, c’est en jouant à faire semblant que l’on finit par rendre la chose réelle. De plus, imaginer qu’il s’agit d’un jeu ou d’un simple exercice, permet de retirer la pression que l’on se met automatiquement. Alors, comme par magie, on réalise soudain que notre peur d’échouer était psychologique et non réelle, et on libère ainsi notre potentiel.

Prophétie auto-réalisatrice

Il y a également une part d’auto-réalisation dans ce processus cognitif. En effet, c’est le fait même de faire semblant qui rend l’objectif atteignable. Le cerveau est en quelque sorte dupé et ne fait pas la différence entre l’imagination et les véritables croyances. Comme souvent, on a l’impression que plus on se focalise sur une chose, plus celle-ci a en effet des chances de se réaliser.

Il faut cependant faire attention à ne pas tomber dans le piège du syndrome de l’imposteur. L’art de faire semblant doit être pratiqué avec modération. En effet, le but n’est pas que tu deviennes une personne que tu n’es pas. Cela va donc te demander de te connaitre un minimum et d’avoir des principes et valeurs solides. Sache aussi que ce que tu considères comme une faiblesse peut devenir ta force et fait aussi ta singularité. En reprenant mon exemple, si tu es quelqu’un de timide, tu es sûrement aussi très observateur et à l’écoute des autres. Tu sais faire marcher ton intuition, et lorsque tu décides de prendre la parole, c’est souvent pour apporter une idée intéressante à la conversation.

Suffit-il d’y croire ?

Cela serait bien beau n’est-ce pas ? Avoir la possibilité de faire semblant pour s’extirper d’une quelconque situation inconfortable dans laquelle nous pensons que nos compétences seules ne sont pas suffisantes. Malheureusement, comme dans n’importe quel jeu il y a des règles à respecter et on ne gagne pas à tous les coups. Il est aussi nécessaire de se pencher sur les raisons profondes qui te poussent à manquer de confiance en toi.

Est-ce à la suite d’un événement précis où ton ego a été touché ? Ou cela a-t-il était toujours le cas ? En fonction des réponses que tu apporteras à ces questions, tu devras sans doute mener un travail de développement personnel qui te demandera plus de temps et donc de patience. On ne peut pas changer sa nature profonde du jour au lendemain. Toutefois, il est toujours possible de commencer à prendre conscience de ses peurs et faiblesses. Interroge-toi donc sur la façon dont on peut devenir une meilleure version de nous-mêmes.

Je te conseillerais donc d’essayer la technique du “faire comme si” de temps en temps dans un domaine spécifique de ta vie. Elle peut s’avérer bien utile en fonction des circonstances. Toutefois, n’hésite pas à aller plus loin en t’intéressant notamment à ton bien-être de façon générale. Mets en place des astuces et habitudes qui te permettront de vivre une vie toujours plus saine et épanouissante.

Lire: Le jour où j’ai décidé de passer à l’action

About AadaBlog

Bienvenue sur Aadablog ! Tu y trouveras toutes les semaines des conseils motivation et développement personnel pour t'aider à atteindre tes objectifs. Je suis passionnée par l'"empowerment" des femmes, les voyages et les astuces bien-être. N'hésite pas à commenter, aimer et partager avec des personnes qui partagent les mêmes idées. Ce blog est également le tien. Atteignons nos objectifs ensemble !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *