21 days challenge

Résiste ! Prouve que tu existes !

En référence à la chanson “Résiste” de France Gall dont j’aime les paroles. En voici le refrain :

Résiste

Prouve que tu existes

Cherche ton bonheur partout, va

Refuse ce monde égoïste

Résiste

Suis ton cœur qui insiste

Ce monde n’est pas le tien, viens

Bats-toi, signe et persiste.

Tu devras parfois faire preuve d’abnégation et résister à la tentation d’abandonner et de retourner dans ta zone de confort. Créer de nouvelles habitudes va te demander des efforts et de la patience mais cela en vaut la peine. C’est ta façon de te prouver que tu existes ! Tu ne peux pas savoir les belles choses qui se cachent derrière un obstacle avant de l’avoir franchi.

Aussi, tu risques de recevoir des opinions et avis contraires au tien lorsque tu choisis un chemin de vie atypique. Cela peut être frustrant de devoir se justifier et de convaincre son entourage qu’on sait ce que l’on fait. Mais crois-moi, tu ne le regretteras pas.

Mon conseil : garde ton objectif en vue, aie conscience du chemin déjà parcouru et apprécie chaque étape du voyage. Avec de la patience et du travail toutes les pièces du puzzle finiront par prendre naturellement leur place.

About AadaBlog

Bienvenue sur Aadablog ! Tu y trouveras toutes les semaines des conseils motivation et développement personnel pour t'aider à atteindre tes objectifs. Je suis passionnée par l'"empowerment" des femmes, les voyages et les astuces bien-être. N'hésite pas à commenter, aimer et partager avec des personnes qui partagent les mêmes idées. Ce blog est également le tien. Atteignons nos objectifs ensemble !

2 Comments

  1. Ce texte m’a rappelé la fois ou je suis partie presque du jour au lendemain à Londres, car j’y avais trouvé un boulot dans des circonstances assez spéciales. On m’a souvent demandé, pourquoi je faisais ça, pourquoi Londres ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Et j’étais incapable de répondre autre chose que : « Parce que j’aime Londres. »
    On pensait que je partais à Londres, parce que je n’aimais pas Paris. Que j’allais en Angleterre, parce que je n’aimais plus la France, mon pays. Alors que pas du tout. J’étais amoureuse de Londres et j’avais ce besoin d’y être depuis déjà des années. J’ai insisté, longtemps. J’y suis parvenue et j’y ai été heureuse le temps que ça a duré.
    Et maintenant que je n’y suis plus, les questions posées on été « Pourquoi tu es revenue? » Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? « Alors ? Londres ne te plait plus ? On est mieux chez soi, hein ? Ah ah ah ! » Les gens ne comprennent pas.
    J’ai parfois l’impression qu’il y a une sorte de projection faite par les autres qui auraient aimé prendre des chemins parfois un peu différent, mais qui n’ont pas osé. J’ai eu ce besoin de quitter le « droit chemin » à un moment dans ma vie. De travailler pour, dans mon coin. Personne n’aurait parié sur moi, d’où les fameuses questions. On pensait que je ne m’y débrouillerai pas, car trop sensible, trop « timide », sans volonté, ni motivation.
    Mais j’y ai mis toute mon âme dans ce projet, mes tripes, mes « guts ». Et j’en suis fière. Je me suis sentie vivante en faisant ce projet. Libre. Et ça n’arrive pas tous les jours.
    Comme dit dans le titre, j’ai prouvé que j’existais.

    1. Oui en effet, certains projettent leurs peurs ou rêves sur d’autres sans s’en rendre compte. C’est le prix à payer lorsqu’on ne suit pas la norme mais c’est toujours le bon choix d’aller là où son instinct nous guide 🙂

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *